RIP NIKI ! - ABIA MAG - Fanzine papier et digital. Actualité locale et internationale en matière de Street-Culture, Motors, Sport & Entertainement.
4778
post-template-default,single,single-post,postid-4778,single-format-standard,ajax_leftright,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode_grid_1200,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

RIP NIKI !

Un autre grand qui s’en va…

Que dire sur un tel personnage, que dire qui n’ait pas encore été dit et répété ?

Niki Lauda est un nom qui ne parle qu’aux passionnés et aux anciens, pourtant, il devrait être connu de tous, y compris des plus jeunes. Bien entendu, il y a eu de très grands pilotes depuis, mais jamais personne n’a démontré une telle volonté de vaincre de destin.

Ce grand homme est d’une classe absolue, une véritable leçon pour nous tous.

1er Aout 1976 c’est l’accident.

Transporté à l’hôpital d’Adenau, Lauda est grièvement brûlé au visage mais les médecins sont surtout inquiets pour ses poumons car Niki a inhalé des vapeurs d’essence hautement toxiques ainsi que les gaz et fumées d’extincteurs et souffre de graves difficultés respiratoires. Son état est si critique qu’un prêtre est appelé à son chevet pour lui administrer les derniers sacrements. Pourtant, à peine six semaines plus tard, les brûlures de son visage encore vives, Lauda est au départ du Grand Prix d’Italie qu’il termine à la quatrième place. Son absence temporaire a permis à son rival et ami James Hunt de refaire son retard au championnat : en trois courses, il a repris 21 points à Niki, tandis que le développement technique de la Ferrari a été gelé.

À la veille de l’ultime épreuve du championnat, disputée au Japon, Lauda ne compte que trois points d’avance sur Hunt (68 contre 65) mais en raison des trombes d’eau qui s’abattent sur le circuit de Fuji, Lauda renonce volontairement dès la fin du premier tour, offrant ainsi le titre à Hunt. La décision de Lauda divise les observateurs : certains y voient une force de caractère, mais d’autres, notamment en Italie et au sein de la Scuderia, le signe que Lauda, bien que physiquement rétabli de son accident du Nürburgring est perdu pour le haut niveau.

Il sera Champion du Monde l’année suivante….


Même remonté pour le ciné et l’extraordinaire RUSH de Ron Howard son accident fait froid dans le dos.

la version du film

Jim
jim@pulp68.com