" Blackend Art Session III " by l'Aripost &Triptyc - ABIA MAG - Fanzine papier et digital. Actualité locale et internationale en matière de Street-Culture, Motors, Sport & Entertainement.
1078
post-template-default,single,single-post,postid-1078,single-format-standard,ajax_leftright,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode_grid_1200,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

 » Blackend Art Session III  » by l’Aripost &Triptyc

Le 18 avril auront lieu les votations pour savoir qui succèdera au nouveaux poste de copinages en chef.
Ce sera également le troisième acte de  » Blackend Art Session  » au studio Triptyc

Un évènement qui réunit art, peinture, tatouage et performances. Pour mieux comprendre de quoi il s’agit et vous donner envie
d’aller y boire un verre, Abia Mag pose ses 7 questions à  » Vro « .

 

 » Blackend « , au final c’est quoi ?

C’est un événement artistique basé sur la collaboration de divers tatoueurs internationaux. Ce sont donc des réalisations collectives ( peintures, tatouages, dessins, …) en live.
C’est aussi l’envie de partager notre vision du tatouage en tant qu’art et l’occasion d’ouvrir les portes de notre studio au public.

 

Pourquoi inviter des tatoueurs russes ?

Après plusieurs voyages en Europe de l’Est, nous avons rencontré des artistes incroyables avec qui nous avions cette même vision, particulièrement à Moscou où nous avions déjà collaboré ensemble sur des peintures. Cela nous a donné envie d’en faire quelque chose et surtout de partager encore.

 

qu’ont-ils de si particulier ?

Ils ont un talent naturel et l’assiduité au travail, ce qui fait souvent défaut à bon nombre d’entre nous. A cela tu ajoutes une créativité et une originalité hors normes.Cette belle addition donne des résultats assez spectaculaires.

 

En tant que visiteur, il y a le plaisir des yeux, mais encore ?

La possibilité de comprendre le processus et l’évolution des créations en direct, mais aussi de rencontrer et de découvrir les artistes autour d’un verre. Notre studio n’est pas une foire aux tattoos, du coup l’intimité fait plaisir

 

Est-ce que le visiteur peut participer ?

Oui mais en tant que spectateur, il ne s’agit pas non plus d’un atelier découverte (rire)…

 

Et vous, vous y allez quand ?

Nous y allons chaque année. Moscou, Cracovie, Varsovie ou Budapest sont des villes où nous aimons retrouver nos amis et trouver l’inspiration.

 

On vous sens très loin de toute cette agitation autour du monde du tattoo, ça vous dérange ?

Ah non pas du tout, ça nous va très bien. Le « star system » très peu pour nous ou peut-être à petite dose pour Fadi…

 

The Blackend, Session III, Galerie L’Aripost & Triptyc Tattoo

17 Rue de la Coulouvrenière

Samedi 18 Avril, 14h-22h

Un évènement soutenu par Cheyenne

balckend3

 

Jim
jim@pulp68.com